Cooperative Umushinge W’iterambere soutient les ODD

Partager l'article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

La Cooperative Umushinge W’iterambere s’engage non seulement dans la luttre contre changement climatique, mais ladite cooperative travaille également pour l’èmancipation économique de sa communauté.

Au Burundi, des montagnes nues se font voir dans quelques provinces du pays. Ceci est la cause de la présence des endroits erodés sur lesquels il est très difficile d’y pratiquer l’agriculture et l’élevage qui sont les principales activités génératrices de revenus pour la population burundaise.

Comme l’union fait la force, les effets du changement climatique sont combattus au sein des associations et /ou des cooperatives. Ici, la Cooperative Umushinge W’iterambere (CO.U.I en sigle) entre dans la dance.

Fondée en Fevrier 2019 par NTAMAKIRIRO LEVY qui en est le président aujourd’hui, Cette cooperative est enregistrée suivant la legistration burundaise et possède ses propres Numéro d’Identification Fiscale et le Régistre de Commerce délivré par l’Agence de la Promotion des Imvestissement (API).

De plus la CO.U.I est reconnue par L’Agence Nationale de Promotion et de Régulation des Sociétés Coopératives (ANACOOP) depuis 15/2/2020 et sont siège social est basé sur la colline Matongo, zone Ndava, commune Ndava de la province mwaro.

Une contribution au développement communautaire.

Intervenant dans l’agriculture, la transformation et la commercialisation des produits agro-alimentaires,   la protection de lèenvironnement de même que dans le secteur de l’épargne et crédit; la CO.U.I est composée de  75  mermbres dont 42 sont des femmes et les hommes sont au nombre de 33.

Avec un total de 50 jeunes,  elle classée parmi les coopératives des jeunes. elle a groupé en son sein des gens minoritaires communement appelé les Batwa. Relever leurs niveuax de vie de ces personnes cibles est la mission que ladite cooperative s’est assignée.

Combattre le chômage

Levy Ntamakiriro, le président fondateur dit: “La vision de notre coopératiive est de créer de l’emploie aux jeunes qui sont actuellement au chômage”

Il ajoute: “nous savons nous tous que l’Etat à lui seul ne peut pas procurer de l’emploi à tous les jeunes capables de travailler.  Ceci est la raison qui nous a poussé à créer cette cooperative afin de trouver les solutions appropriées à ce problème de chômage qui ménace les jeunes du Burundi”

La Cooperative Umushinge W’iterambere, en tant qu’ONG agit dans le social. Nous avons visité le site de Batwa de la colline Kamushiha le 01/10/2020, jour de la célébration de la journée internationale des plus âgées.  Là, nous avons porté assistance aux 6 personnes les plus âgées.

Le president de La Cooperative Umushinge W’iterambere rapporte qu’à la date du 13/1/2021 20 Cartes d’Assurance Maladies ont pu être distribuées au profit des membres de la cooperative. Il s’engage à continuer graduellement jusqu’à ce que tous les membres entrent en possession de cette carte.

L’élevage qui va de paire avec la protection de l’environnement…

La coopérative à 12 chèvres qui se nourrient dans l’étable. Ceci permet à la coopérative de rammasser le fumier très utiles dans ses activités agricoles.

Elle a planté plus de 10 milles plantes dans les écoles comme : ENAC KIBIMBA, ECOFO MATONGO, LYCEE COMMUNAL DE MPANUKA, ZONE NDAVA et au chef-lieu de la commune NDAVA. Elle a donné plus de 3000 plants de gravilea à la population de la commune Ndava.

Bien qu’étant très active, les obstacles ne manquent pas. Elle utilise le terrain qu’elle a loué auprès d’un prestataire et manque des motos pompe pour irriguer leurs  champs. Sa clientele est principalement la population environnante, le marché de Jiti à Kibimba et les patients de l’hopital kibimba.

A voir comment elle contribue dans le developpement du Burundi, la cooperative Umushinge W’iterambere mérite d’être soutenue matriellement et financièrement pour lui permettre d’augmenter la production et de là, augmenter le nombre d’emplois créés et contibuer à l’élimination de la pauvreté.

Par Canon Felix

COMMENTS

WORDPRESS: 1

Abonnez-vous à nos articles

Recevez toutes nos actualités sur les ODD

Plus d'articles

Cam 4 SDGs

Myriam, éleveuse de bétail en Namibie

« Il n’est pas facile d’être une femme dans une ferme communale. Traditionnellement, les femmes n’étaient pas autorisées à s’engager dans l’agriculture, en particulier dans l’élevage

Cam 4 SDGs

Tresia bientôt un grand agriculteur !

Ndafa est basé à Oname, dans la région d’Ohangwena en Namibie. Elle exploite une petite parcelle de terre, qui fait partie des terres communales de