L’ingénierie et le genre au Burundi

Blog4sdgs - FIADI 001

Partager l'article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

L’ingénierie est souvent pris à tort pour le métier qui porte préjudice à l’intégrité physique de la femme. L’ingénierie semble l’apanage des seuls hommes. Mais rien n’atteste ce qui empêcherait la jeune fille de l’apprendre comme les autres disciplines de la science.

Des témoignages et histoires de succès, les filles ont de quoi en être fières. Ces idées faisaient objet du panel – débat organisé par FIADI. En effet, FIADI signifie Femmes Ingénieures Actives pour le Développement Inclusif. Ledit panel – débat a eu lieu ce samedi 05/6/2021 au campus Kiriri de l’ Université du Burundi.

« Nous avons remarqué que les jeunes filles burundaises intégrent timidement les filières des sciences appliquées. C’est dans le but de partager nos successtories que nous avons organisé cet événement pour booster le taux de participation des femmes à ce secteur aussi prometteur ». C’est ce quà fait savoir Jeanette Kaneza. Elle est la présidente de FIADI. Elle ajoute qu’il s’ agit d’ un défi commun à la société burundaise car l’ ingenierie vaut plus.

 

Blog4sdgs - FIADI

Crédit photo: EJO

Homme et femme ingénieurs, pas de différence !

 Tout d’abord, dans le domaine l’apprentissage ,il n’ y a pas de différence entre homme et femme. En tant qu’ enseignant j’ai vu des femmes mieux performer que des hommes. De même, j’ai expérimenté l’inverse. En effet, seul le courage détermine le rendement, affirme Audace Manirabona. Ce dernier enseigne à l’ université du Burundi.

Quant à Benithe Kaneza, ingénieure en architecture et urbanisme, si vous savez où vous allez, il ne faut pas s’arrêter. Elle met en garde les aspirantes ingénieures. Lorsque vous naviguez sur les réseaux sociaux, ne perdez pas votre temps.

Benithe Kaneza poursuit en suggérant aux filles de toujours chercher sur internet du contenu qui les instruit. “Ça vous édifie et vous sortirez tête pleine. À la sortie du baccalauréat cherchez des stages professionnels car cela est bénéfique dans le renforcement des capacités et le réseautage” conclut Benithe Kaneza.

 

Blog4sdgs - FIADI

Crédit photo: EJO

Quid de l’ingénierie et devoir conjugal chez la femme ?

Pour celles qui doutent de ce rapport, Odrine Ndayikeza,ingénieure en électromécanique précise que cela est fort conciliable : « La femme ingenieure c’ est comme toutes les femmes que vous connaissez. En dehors du travail technique, elle remplit son devoir comme épouse et maman”.

En donnant l’exemple sur elle même, Odrine Ndayikeza persuade le public qu’il y’a même des opportunités qu’ elle a acquises comme femme ingénieure. Elle fait savoir qu’ elle est maman d’ un enfant et fait un master à l’étranger.

À toute fin utile, il est à signaler qu’une étude réalisée en 2017 revèle que les femmes sont mieux en programmation que les hommes selon Dr Audace Manirabona.

 

Par Christophe Niyongendako

COMMENTS

WORDPRESS: 1

Abonnez-vous à nos articles

Recevez toutes nos actualités sur les ODD

Plus d'articles

Cam 4 SDGs

Myriam, éleveuse de bétail en Namibie

« Il n’est pas facile d’être une femme dans une ferme communale. Traditionnellement, les femmes n’étaient pas autorisées à s’engager dans l’agriculture, en particulier dans l’élevage

Cam 4 SDGs

Tresia bientôt un grand agriculteur !

Ndafa est basé à Oname, dans la région d’Ohangwena en Namibie. Elle exploite une petite parcelle de terre, qui fait partie des terres communales de