Contribution citoyenne pour le succès de la décennie d’actions

Partager l'article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

La réalisation de l’Agenda 2030 nécessite contribution effective de tous les citoyens. Comment s’assurer que ceux-ci participent à la Décennie d’action ? Autrement dit, Comment assurer une participation effective des citoyens et citoyennes à l’Agenda 2030 pour le succès de la Décennie d’action et partant, pour l’atteinte des ODD ?

Les Objectifs de développement durable sont le reflet des ambitions socio-économiques et environnementales, des États du monde entier pour la planète et les peuples. Ils définissent les politiques privilégiées pour mettre fin à l’extrême pauvreté, garantir la prospérité pour tous et assurer la pérennité de la planète à l’horizon 2030.

Cinq ans après leur adoption, des progrès significatifs ont été réalisés au niveau de diverses cibles dans le monde entier. Cependant, ils restent insignifiants par rapport aux objectifs à atteindre d’ici 2030.

Alors qu’il reste moins de dix ans pour faire des ODD une réalité, il semble évident que la participation de tous, notamment les citoyens est nécessaire pour accélérer la mise en œuvre des politiques de développement durable.

Comment, dans ce contexte d’urgence d’atteinte des ODD couplé du ralentissement d’activités entraîné par la COVID19 assurer la participation effective de chaque citoyen et citoyenne, afin que les actions conjuguées assurent la réussite de l’Agenda 2030 ?

Les acteurs impliqués dans la mise en œuvre des ODD

L’année 2020 marque le début de la Décennie d’action pour atteindre les Objectifs de développement durable. Cette décennie couvre les 10 dernières années avant l’échéance fixée par le Programme de développement durable.

Adopté le 2 Septembre 2015 par les 193 Etats membres de l’ONU, le Programme pour le développement durable vise 17 Objectifs de développement durable, pour assurer au monde meilleur organisé autour de cinq piliers :

  • Peuple ;
  • Prospérité ;
  • Planète ;
  • Paix ;

L’adoption de ce Programme est le fruit d’une négociation et de la collaboration active entre les institutions étatiques et les organisations internationales. Cependant, sa mise en œuvre exige l’établissement de partenariats entre divers acteurs sur le plan national, notamment :

  • Le gouvernement ;
  • La société civile ;
  • Le secteur privé.

Ces différents acteurs jouent un rôle primordial dans l’accélération du processus de mise en œuvre des ODD à l’échelle des territoires et des communautés.

À travers leurs collaborations et partenariats, ils travaillent à susciter des solutions qui améliorent l’accès aux ODD.

Cependant, l’accès à ces solutions ne peut être effective sans une participation citoyenne à l’atteinte des objectifs mondiaux.

L’importance de la contribution citoyenne pour la Décennie d’action

La Décennie d’action est un appel mondial à accélérer le déploiement de solutions efficientes pour l’atteinte des Objectifs de développement durable.

Pour relever ce défi, il est nécessaire de mobiliser tous les acteurs de la société, à divers niveaux afin de créer un engagement autour des objectifs mondiaux.

Ainsi, si au niveau collectif, les acteurs étatiques jouent un rôle déterminant dans les politiques publiques, les citoyens constituent le fer de lance de la Décennie d’action pour un développement durable, au niveau local.

Leur participation contribue en effet à optimiser les politiques de développement sur le plan territorial et à assurer la durabilité des solutions mises en œuvre.

Ces apports s’avèrent d’autant plus significatifs qu’ils sont indispensables pour la réussite du Programme de développement durable, d’ici 2030.

En conséquence, il urge de prendre des mesures pour une appropriation effective de l’Agenda 2030 par les collectivités territoriales et les associations à divers niveaux, et une mobilisation des citoyens à l’action publique.

Encourager la participation citoyenne pour la Décennie d’action

Pour renforcer la contribution des citoyens à l’action publique, il est nécessaire d’encourager les initiatives citoyennes ciblées vers l’engagement pour la Décennie d’action.

En effet, l’action citoyenne ne peut être durable que si elle est suscitée par les institutions non-étatiques. Pour ce faire, il convient de prendre un certain nombre de mesures.

Renforcer l’appropriation des ODD par les acteurs non-étatiques

Il s’agira de mettre en place des programmes pour démocratiser les Objectifs de développement durable à l’endroit du secteur privé, des organisations au niveau local, des institutions et des collectivités territoriales.

Ces différents programmes permettront d’intégrer les valeurs et principes du développement durable dans les actions citoyennes sur les plans collectif et individuel.

Soutenir l’innovation, l’engagement et la recherche

Les territoires et les communautés doivent être encouragés à innover, à mener des recherches et des expériences pour trouver des solutions et des réponses aux défis mondiaux.

Par ailleurs, il convient d’accompagner les organisations qui agissent dans le sens des ODD. Ces différentes initiatives doivent être soutenues par l’État à travers la mise en place de budgets participatifs dédiées aux initiatives relatives à l’Agenda 2030.

Renforcer la proximité entre le citoyen et les politiques publiques

Les citoyens doivent être encouragés à participer à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques publiques. Pour ce faire, il convient de démocratiser les politiques de développement et de mettre en place des modalités de consultation permettant aux citoyens de participer directement à leur élaboration et à leur mise en œuvre.

 

 

COMMENTS

WORDPRESS: 1

Abonnez-vous à nos articles

Recevez toutes nos actualités sur les ODD

Plus d'articles

Cam 4 SDGs

Myriam, éleveuse de bétail en Namibie

« Il n’est pas facile d’être une femme dans une ferme communale. Traditionnellement, les femmes n’étaient pas autorisées à s’engager dans l’agriculture, en particulier dans l’élevage

Cam 4 SDGs

Tresia bientôt un grand agriculteur !

Ndafa est basé à Oname, dans la région d’Ohangwena en Namibie. Elle exploite une petite parcelle de terre, qui fait partie des terres communales de